IdT – Les idées du théâtre


 

Pièce poétique

Maurice tragédie

Durand, G.

Éditeur scientifique : Cullière, Alain

Description

Auteur du paratexteDurand, G.

Auteur de la pièceRomain, Nicolas

Titre de la pièceMaurice tragédie

Titre du paratexteAu Sieur Romain sur sa tragédie de Maurice l’Empereur

Genre du textePièce poétique

Genre de la pièceTragédie

Date1606

LangueFrançais

ÉditionPont-à-Mousson, Melchior Bernard, 1606, in-8°

Éditeur scientifiqueCullière, Alain

Nombre de pages1

Adresse sourcehttp://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k8569793.r

Fichier TEIhttp://www.idt.paris-sorbonne.fr/tei/Romain-Maurice-Piecepoetique.xml

Fichier HTMLhttp://www.idt.paris-sorbonne.fr/html/Romain-Maurice-Piecepoetique.html

Fichier ODThttp://www.idt.paris-sorbonne.fr/odt/Romain-Maurice-Piecepoetique.odt

Mise à jour2015-01-27

Mots-clés

Mots-clés français

GenreTragédie

SujetInconstance de la fortune ; misère des princes ; sujet historique

Personnage(s)Empereur

ExpressionNaïveté ; poésie

Mots-clés italiens

GenereTragedia

FontiIncostanza della fortuna ; miseria dei principi ; storico

Personaggio(i)Imperatore

EspressioneIngenuità ; poesia

Mots-clés espagnols

GéneroTragedia

TemaInconstancia de la fortuna ; miseria de los príncipes ; sujeto histórico

Personaje(s)Emperador

ExpresiónIngenuidad ; poesía

Présentation

Présentation en français

Dans son sonnet d’escorte, G. Durand rappelle la composante tragique du « tableau » : spectacle de l’ « humaine inconstance » et d’une fatalité d’autant plus cruelle qu’elle frappe un empereur. Il loue la délicatesse et la « naïveté » de la « toile historique », autrement dit la qualité d’un langage qui restitue avec précision et authenticité le conflit humain.

Texte

Au Sieur Romain sur sa tragédie de Maurice l’Empereur            

[NP1] Qui voudra voir1 le cours de l’humaine inconstance,
Ses démarches, ses sauts, ses périlleux faux bonds,
Comment elle nous fait sans cesse vagabonds2
Volter3 au mouvement de sa triste cadence,
5    Qui voudra d’un état bien voir la décadence,
D’un diadème chu les flétrissants fleurons,
Un chétif empereur après ses enfançons
Meurtri cruellement d’une juste vengeance,
9    Qu’il regarde, Romain, ce tragique tableau
Où tu as mignardé d’un poëtique4 pinceau
Les traits plus délicats d’une toile historique,
12    Où, d’un art plus exquis par ta naïveté5,
Comme autrefois tu fis6, tu as représenté
Maurice bon acteur, meilleur poëte tragique7.
G. Durand, Maître ès Arts